Vacances à Velmunden et Fjorda

L’été arrive et l’envie de vacances sur l’eau s’installe. Pourquoi ne pas partir en canoë pour quelques jours d’aventures au cœur de ce que les Norvégiens surnomment le paradis du canoë, sur les eaux limpides du lac Velmunden et le réseau de voies navigables de Fjorda dans l’est de la Norvège ? Au programme de ce périple à rames : des îlots et des îles inhabités, des canaux, des recoins de lacs, d’anciennes colonies finnoises et une nature belle à couper le souffle.  
1

Le paradis du canoë

C’est dans le comté d’Oppland que se situe le réseau de voies navigables de Fjorda à près de 400 m d’altitude et dont le plus grand lac s’appelle Velmunden. Ils offrent à eux deux plus de 170 km de côtes bordées de rochers, de petites plages ou d’arbres luxuriants à quelques pas de l’eau. Le champ des possibles des chemins navigables est presque sans limite et on peut choisir de partir en canoë ou en kayak. Il existe plusieurs endroits où on peut louer des embarcations, le spot le plus connu étant Vestland où on peut aussi faire du camping ou louer un petit chalet.

2

Un spot pour le camping sauvage

À propos de camping, chaque année, Velmunden et Fjorda accueillent plus de 15 000 campeurs qui passent au moins une nuit sur une petite île ou sur les bords du lac en camping sauvage. C’est une tradition norvégienne, régie par une loi de 1948, toute personne peut camper dans tout lieu non protégé par des barrières… On a donc l’embarras du choix pour planter sa tente et dormir en harmonie avec la nature.

blog-norvege-fjorda-canoe
Aux premiers jours de l'été, les canoës de Fjorda sont pris d'assaut © John Erling Blad
3

Le royaume des pêcheur à la ligne

Velmunden/Fjorda n’est pas seulement le paradis des canoéistes, des kayakistes et des amoureux du camping sauvage, mais aussi celui des pêcheurs. C’est l’endroit idéal pour pêcher à la ligne des perches et des truites. Mais attention, la loi est stricte, il faut un permis de pêche (Fiskekort en norvégien) pour pouvoir pêcher, sous peine d’amende. Il peut s’obtenir auprès de propriétaires locaux ou en ligne sur le site d’Inatur.

4

Un lieu chargé d'histoire

Les amateurs d’histoire et d’anthropologie ne seront pas non plus déçus : on peut visiter d’anciennes colonies de Finnois (les Finnskoginger, les gens des forêts des Finlandais) venus au début du XVIIe siècle s’installer dans cette zone de forêts car ils pratiquaient l’agriculture de la terre brûlée et souffraient de famine en Finlande. Et si vous souhaitez en savoir plus sur l’histoire migratoire de ces Finnois des forêts, faites un détour par le musée qui leur est dédié, le Norsk Skogfinsk Museum à Grue dans le Hedmark.

Lac de Velmunden © Chell Hill