Les gravures d’Alta

Au nord de l’Europe, le site archéologique d’Alta est absolument unique en son genre. Les gravures rupestres y datent de 4200 à 500 ans avant Jésus Christ. Inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1985, cet héritage fut initialement découvert par hasard par des promeneurs locaux pendant les années 1960. Des trouvailles supplémentaires furent aussi décelées plus récemment, mais personne n’est encore aujourd’hui capable de prédire ce qu’il reste à dénicher dans les environs. Cela, seul l’avenir nous le dira.
blog-norvege-alta-2
Les gravures d'Alta et le fjord en arrière-plan

Le musée de la ville d’Alta est pour le moment responsable de ces gravures, en collaboration avec l’université de Tromsø et le Parlement Same de Norvège. Plusieurs parcours extérieurs sont disponibles pour explorer ce site rupestre de manière appropriée. La vue sur la mer et les montagnes y est souvent incroyable. Il est certain que ce site préhistorique n’a pas été sélectionné par hasard. En plus d’y voir les fameuses gravures, il est aussi naturellement agréable d’y apprécier le paysage, tout simplement. Avec un peu de chance, vous pourrez y voir quelques vieilles épaves en bois, un sauna en terre cuite ou des poissons qui sèchent avec l’aide du vent polaire.

blog-norvege-alta-3
Un séchoir à poissons : une vision plutôt commune en Norvège

Plus généralement, visiter les gravures d'Alta permet de prendre du recul et de se poser certaines questions sur ses origines. Quel est le sens de ces messages, comment vivaient ces populations, quelle importance donner à cet héritage, où exactement le situer… ? Je suis subjugué par la portée symbolique de l'endroit et les pensées se bousculent dans ma tête. Il y a quelque chose de fascinant ici, une sorte de lien invisible entre le passé et le présent, une force presque supérieure, un témoignage unique.

blog-norvege-alta-4
Alta est un lieu qui ne laisse pas insensible.

En voyant ces gravures, j'essaye ainsi de me mettre dans la peau de ces hommes et de ces femmes qui se tenaient ici il y a plusieurs milliers d'années. Bien que cela soit parfois un peu difficile, je fais de mon mieux pour déchiffrer certaines formes. Un renne, ici, certainement. Et voici une baleine, probablement. Et là-bas, des poissons et des bateaux, je crois. Un élan, plus bas, plus loin. Un renard. Un lièvre. Et des ours. Et des oiseaux. Cela n'en finit plus ! Je ne sais plus où pointer mon objectif, je ne sais plus où donner de la tête. Je suis bouche bée.

blog-norvege-alta-5
Sur cette pierre, on distingue un homme et un renne.

Des rituels et des cérémonies sont aussi visibles sur plusieurs pierres et il est ainsi envisageable d’en découvrir plus sur les croyances, les mythes et les légendes de ces anciennes peuplades du nord de l’Europe. Et puis, en plus de l’aspect purement spirituel, les gravures aident aussi à en savoir davantage sur la relation unique entre l’être préhistorique et son environnement naturel. L’art rupestre nous apprend en effet d’innombrables détails sur la faune, la flore, les ressources et les modes de vie de l’époque. C’est une vraie richesse.

blog-norvege-alta-6
Cosmologie et symboles des gravures d'Alta

Cela est d’autant plus vrai que les gravures d’Alta sont exceptionnellement bien conservées. Elles furent protégées par une végétation basse et dense pendant des siècles et des siècles. Aujourd’hui, des mesures importantes sont en place pour protéger cet héritage universel. Seulement une partie de l’un des sites est ouverte au public. Il est déconseillé de s’approcher trop près des pierres et il est bien entendu interdit de les toucher. Les visiteurs sont invités à se déplacer sur des plateformes en bois pour ne pas trop influencer le développement du paysage. Plusieurs gravures sont peintes en rouge ocre pour être plus visibles mais cela pourrait changer dans les années à venir. Repasser sur les peintures originales peut causer des problèmes d’authenticité et il n’est pas question de mettre en danger les versions d’époque.

En savoir plus sur les gravures d'Alta
Consulter le site du musée des gravures d'Alta Tarif : adulte 105 NOK (env. 11,25 € en avril 2016) Le musée est ouvert toute l’année mais les gravures ne sont que visibles de mai à octobre.
© photo principale : Léon Fuchs © photos articles : Léon Fuchs