Aurora, la Björk norvégienne

Avec son carré impeccable couleur platine et ses tenues gris-acier, la chanteuse norvégienne Aurora, 21 ans, est un véritable phénomène non seulement en Norvège mais aussi dans le monde entier. Découverte d’une artiste géniale aux mélodies et à l’univers uniques, à ajouter sans tarder à votre playlist Norvège.  

Itinéraire d'une surdouée

Aurora a grandi en pleine campagne, près de Vinje dans le Telemark entre Bergen et Oslo. Dès l’âge de 6 ans, elle se met à jouer du piano, puis, à 9 ans, quand elle commence à maîtriser la langue anglaise, elle écrit ses premières chansons, dont I had a dream. « Être à l’intérieur de la musique, plutôt que l’écouter. C’est un peu comme l’océan, je préfère y nager que le regarder ». Telle est la façon dont elle décrit sa relation à la musique, de l’intérieur.

En 2012, alors qu’elle n’a que 16 ans, elle met en ligne sa première chanson sur Soundcloud. Censé être un cadeau de Noël à ses parents, le titre retient l'attention d’un producteur, qui ne tarde pas à l’inviter dans son bureau début 2013. Mais faire carrière dans la musique ne l’intéresse pas. « J’écrivais seulement pour moi, parce que ça me rendait heureuse », explique-t-elle. Surtout, chanter en publique l’effraie.

Sa mère la fait changer d’avis en lui disant que si elle était aussi émue par sa musique, si sa musique avait ce pouvoir de la rendre aussi bien heureuse que triste, d’autres personnes dans le monde ressentiraient la même chose. Aurora commence donc à partager sa musique avec le monde et à surmonter son anxiété quand il s’agit de chanter en public.

Débuts d'une artiste

Trois ans plus tard, elle sort son premier EP, Running with the wolves et son premier album, All my Demons Greeting me as a Friend, écouté par plus de 50 millions d’auditeurs sur Spotify ! Sa reprise de la chanson d’Oasis, Half the World Away est un autre succès qui attire d’ailleurs l’attention de Katy Perry et lui donne même des palpitations !

Ses chansons folk à la fois sombres et entraînantes, ses clips dans des univers gris, ternes, à la fois de villes imaginaires et de forêts perdues, parfois à la limite de la science-fiction témoignent d’un univers fort et unique. « Sans noirceur, le monde serait ennuyeux et la vie plate. Malheureusement, nous avons besoin de connaître des moments noirs pour reconnaître les moments de bonheur ». Et les chansons d’Aurora oscillent merveilleusement des uns aux autres, laissant difficilement indifférent.

photo principale : Aurora en 2015 © Pitpony Photography